jeudi 19 juin 2014

Une question d'identité




Quand on monte sa boite il y a les trucs ch... comme le dépôt de marque, les statuts de la société, les nombreux tableaux XL, le plan de financement, les rendez-vous avec la banque et puis il y a les trucs sympa comme la déco (sauf que le tableau XL te rappelle à l'ordre le bougre ...), la carte et les menus , les achats pour la boutique et il y a la marque... 
Si le nom de ce projet était une évidence, je voulais un logo qui soit simple et efficace, avec une pointe de nature et un petit côté artisanal et familial, entre tradition et gourmandise.

Mille merci Emma pour ce logo qui me ressemble vraiment.

Vous pouvez nous suivre sur Instagram : maisonbastille et liker notre page Facebook par
A très vite !

mardi 10 juin 2014

Un jour mon prince ...






La recherche d’un local commercial, a fortiori si on veut faire un chouia de préparation alimentaire, s’apparente à la recherche du prince charmant. On part la bouche en cœur avec sa petite liste de critères : lumineux, à fort potentiel, bien placé… puis on se casse le nez sur la réalité du marché : petit, en mauvais état, mal foutu, hors de prix... Dans mon cas la liste des critères n’était pourtant pas si longue : un local assez grand pour accommoder l’activité boutique épicerie et la partie salon de thé, à une distance raisonnable de la maison pour qu’on garde un semblant de vie de famille et enfin  à un prix accessible. (En fait en écrivant ce dernier critère je suis prise d’un fou rire irrépressible va savoir pourquoi.) Alors je vais vous dire la vérité vraie comme elle existe dans la vraie vie : le local bien placé pas (trop) cher, assez grand et en bon état c’est comme le prince charmant qui descend la poubelle et les  licornes à crinières arc-en-ciel cela n’existe pas. Une fois que l’on sait ça on peut reprendre sa recherche, revoir sa liste de critères et arpenter les trottoirs du quartier. Je crois que j’ai tout eu : l’affaire qui te passe sous le nez parce que tu n’es pas assez rapide, l’agent immobilier véreux qui te prend pour une c… (genre bobonne se paye un petit caprice et veut monter son salon de thé) et essaye de te refiler un local dans un immeuble qui tombe en ruine, et  le local encore habité par son locataire au profil de psychopathe, j’ai nommé LE local pour lequel j’ai eu un coup de foudre. Bon la forcément les photos ne lui rendent pas justice (mais dans quelle galère je me suis mise…) mais je pense que cet ancien salon de tatouage dans lequel on n’oserait même pas organiser une soirée gothique est le lieu qu’il me fallait. Hier on a été le montrer aux enfants. Louis a passé son temps à me tirer par la manche en me disant" Maman on y va j’ai peur". Alice s’est décomposée et a étouffé un petit cri suivi de « Oh je m’attendais pas à ça quand même ». Seules les ados ont montré un semblant d’enthousiasme : ouaich trop cool on va pouvoir venir tourner nos scènes pour notre film d’horreur. Leonardo quant à lui  ne dort plus et me réveille au milieu de la nuit en hurlant les caves vont être inondées (je confirme les caves sont inondées..). Moi je lui trouve encore du charme à mon petit local et comme dirait mon comptable  au pire vous pourrez  ouvrir un club sad*-mas* sauf que j’ai vérifié et le règlement de co-pro interdit les s*x-sh*ps …  ainsi que les chenils, les bars et les restaurants ... Mais un salon de thé c'est pas un restaurant si ? Je vais bien tout va bien...
 

lundi 26 mai 2014

Le grand saut !



Depuis le mois de janvier je travaille sur ce projet : il y a eu des hauts, des bas (très bas) des espoirs et des déceptions. Il y a eu des moments d'abattement et d'euphorie mais il y a toujours eu l'envie. L'envie de réaliser un rêve, ce rêve qui me tient à coeur depuis plus de 10 ans  : celui d'ouvrir un endroit où il fait bon venir et feuilleter un  magazine en buvant une tasse de thé, un lieu de vie, un lieu gourmand  bien sûr, un lieu qui me ressemble. Ce rêve est en train de devenir réalité et aujoud'hui en signant ce bail je sais que c'est une sacrée aventure qui commence...
Dans quelques mois Maison Bastille sera plus que cette fenêtre virtuelle et si le cœur vous en dit je vous propose de  suivre cette aventure un peu folle ici...

mercredi 21 mai 2014

Londhome




Il a fait si bon à Londres que j'ai été submergée par une vague de nostalgie , une envie irrépressible de revenir vivre ici. Cette ville m'est si familière que j'ai l'impression de l'avoir quittée hier et pourtant nous sommes partis il y a 17 ans... 
Une très jolie parenthèse gourmande sous un soleil estival. Un doux moment avec mon amie Gwen. Des idées et des envies plein la tête. Une très belle expo Matisse à la Tate modern
Je vous livre quelques adresses gourmandes : 
A Parson's green Hally's pour son joli cadre et ses jus frais. St Clements parce que mon amie Gwen a participé à la déco de ce joli nouveau lieu.
Vers Vauxhall Lassco qui propose un  endroit assez incroyable pour se restaurer au milieu de beaux objets anciens.
A Shoreditch un très très bon restaurant ouvert depuis 3 petites semaines  Lyle's qui propose une cuisine de saison et dans l'air du temps. Un menu unique très très fin pour une somme qui reste abordable. Un véritable coup de coeur !
Un peu partout à Londres  deux excellentes alternatives à Prêt, Starbucks ou Costa : Ottolenghi pour ses magnifiques salades inspirées et ses pâtisseries délicieuses. Fernandez &Wells pour ses sandwichs et son cake au citron romarin huile d'olive.  

NB : désolée pour la piètre qualité des photos de l'iPhone. Faut que je pense à prendre mon APN

mardi 13 mai 2014

B comme Bruxelles

 

Comme l'an dernier à Berlin je suis partie quelques jours à Bruxelles avec mes trois grands. Un petit pont pour profiter de la ville, dévorer des frites et se retrouver. 
On a passé un chouette moment à Ixelles et vu la formidable expo de Duane Hanson. Un vision hyper réaliste de l’Amérique. Une œuvre sidérante qui fait penser à Ron Mueck.Si vous êtes à Bruxelles ne la ratez surtout pas. On a mangé les meilleures frites du monde à la baraque à frites de la place du Flagey. On a lu des tonnes de BD au Centre Belge de la Bande Dessinée. On a pris un smoothie chez Ici. On a diné avec Leo et sa famille et constaté que les règles de Uno différent d'un pays à l'autre.
J'ai refait mon stock de cartes postale chez le Typographe et un plein chez Dille & Kamille (Psst ils livrent en France sur le site en ligne). Pour se loger, nous avons trouvé le seul hôtel de la ville avec des chambres familiales et pas chères le Meininger à 8 minutes de la place Ste Catherine. Ils sont adorables et il y a une cuisine accessible à tous pour se faire à manger ou réchauffer un take away (Humm les petits plats de chez Gaudron...).
Une jolie parenthèse que l'on a terminée chez Cook & Book la librairie de rêve. avant de reprendre le Thalys et de rejoindre Paris sous un double arc-en-ciel.
 

Roulement de tambour et random generator

Ce sont donc d'après Monsieur Random les commentaires 10 puis le 8 qui remportent les petits livres.

Bravo à Brigitte qui va pouvoir faire des origami avec ces si jolies jeunes filles
Bravo à LiliAime qui peut faire préchauffer le four.

Envoyez moi vos adresses que je vous poste ça très vite !


vendredi 2 mai 2014

Petit jeu sans obligation d'achat


Avec Leonardo pour changer des gâteaux on a fait un petit livre sur les origami . Et bien moi je vous le dis c'est pas toujours du gâteau les pliages de cocottes mais on s'est bien amusé à faire ce petit ouvrage. Et comme à chaque fois  on vous propose un petit jeu pour le gagner. 
Et puis aussi chez Hachette ils ont fait une version livre sans coffret du Best seller intergalactique des petits sables et celui là aussi vous pouvez le gagner.
Donc un petit com sous ce post c'est deux chances de gagner un petit livre. Tirage le 12 mai. 
Elle est pas belle la vie ?